Les médicaments n'ont pas aidé

Jelena Ruskovski

Il n'y avait jamais de plus grande joie dans la maison de Mihajlo et Margareta Ruskovski que quand naissait leur fille Jelena le 18. Février 1992. Elle a été attednue avec désir et leur boheur était immense. Hélas la déstinée a voulu se jouer avec leur bonheur nifini.

- Nous avons appercu que quelque chose n'est pas en ordre avec l'enfant. Nous avons attendu quelques jours de plus et, lorsque nous étions certains qu'elle était malade, nous nous sommes adressés aux Docteurs - explique Margareta Ruskovski. Il a été établi que la fille a l'épilepsie et la paralyse génerale. On l'a intésivement soigné à l'hôpital jusqu'à ce qu' elle ait achevée un an. Elle prennait des médecines («apilepsine» entre autres), mais il n y avait pas d'amélioration. Elle a eu sovent des accès d'épilepsie le nuit.

Quant la fille a achevé un an, Mihajlo et Margareta entendaienr parler de Dr Jovan Tasic. La fille n'a pu ni s'asseoir ni se tourner, ni de tendre ou saiair avec les mains, elle ne reussissiat pass de maintenir la tête correctement avant qu'elle ait commencé avec les thérapies chez Dr Tasic. Ce qui est pire, elle na pas dit un seul mot.

Nous avons commencé avec les thérapies chez Dr Tasic en mars 1993. On a arreté à donner des médicaments à la pettite et c'était déjà en mai de la même année que les accès épileptiques ont cessés, ce qui était confirmé à l'hôpital pour enfants - continue avec son récitMargareta Ruskovski. L'amélioration de l'etat de nôtre fille prenait place très rapide: elle a commencé à maintenir correctement la tête, de suivre du regard, elle a devenu plus comunicative, elle s'est tournée même quand elle était allongée. Naturellement nous etions ravis avec le succès qu' a atteint Dr Tasic dans le guerissement de nôtre Jelena. Nous avons continué avec les thérapies, mais moins souvent, une fois par mois et quelques jours par le traitement.

Une année passé la thérapie, Jelena Ruskovski s'asseoit à elle seule, elle aussi prend la nourriture à elle seule, elle commence à se trainer, à parler, elle marche à l'aide des parents. Il n y a plus d' accès d'épilepsie. Les parents sont très satisfaits avec les résultats et avec les thérapies de Dr Tasic.